Sacrifier le Bitcoin pour lutter contre le terrorisme ? L’avis de CRYPTOCOFFRE.COM

Comme chaque semaine, des articles consacrés au monde dynamique des crypto-monnaies ainsi que l’avis des analystes de CRYPTOCOFFRE.COM sont publiés.

Au lendemain de la crise de 2008, un certain Satoshi Nakamoto a créé une crypto-monnaie afin de répondre au besoin de liberté des spéculateurs: le Bitcoin. Reposant entièrement sur la blockchaine, une technologie révolutionnaire, ce dernier est surtout apprécié pour l’anonymat des transactions réalisées. Cet avantage attire de plus en plus d’utilisateurs. Cependant, le Bitcoin est également utilisé pour financer le terrorisme et blanchir des capitaux. Face à cette situation, les autorités européennes ont pris des mesures. L’avis de CRYPTOCOFFRE.COM sur le sujet est exposé dans cet article.

Les modifications par rapport au financement du terrorisme, l’avis des spécialistes de CRYPTOCOFFRE.COM

La Commission européenne, afin de renforcer la lutte contre le financement du terrorisme, a apporté quelques rectifications à ces directives. Le principal objectif des autorités concernées est d’empêcher que le système financier, notamment celui des monnaies numériques, ne soit employé pour financer des activités terroristes. Selon l’avis des analystes de CRYPTOCOFFRE.COM, le Bitcoin est la première crypto-monnaie concernée par ces mesures. Ainsi, la principale modification par la Commission concerne le contrôle des transactions et des échanges effectués avec cette monnaie virtuelle. Pour ce faire, elle a décidé d’être plus ferme en ce qui concerne les pouvoirs des cellules prenant en charge les renseignements financiers de l’UE. Par ailleurs, des contrôles plus stricts vont être appliqués pour les pays du tiers-monde présentant des risques. Le recours aux paiements anonymes devrait être alors réduit à son minimum, remettant en question l’existence et l’intérêt tout entier de l’utilisation du Bitcoin.

L’avis de CRYPTOCOFFRE.COM sur l’évasion fiscale à travers les crypto-monnaies

Ceux qui veulent échapper aux impôts et aux taxes en tout genre ont aussi recours aux crypto-monnaies. En effet, ces dernières étant indépendantes de toutes autorités financières et étatiques ne sont pas soumises à des contrôles et encore moins aux mesures fiscales. Ainsi, pour éviter ce type de pratique, mais surtout pour empêcher le blanchiment des capitaux, les autorités européennes ont décidé de prendre les directives adéquates, en mettant par exemple en relation directe toutes les registres disponibles. Rendre plus accessible certaines informations aux autorités s’avère aussi d’une très grande aide.

Si avoir d’autres avis des experts de CRYPTOCOFFRE.COM vous intéresse pour vous orienter dans vos investissements, vous pouvez vous rendre sur le site de cet établissement.

Laisser un commentaire