Bitfarms : Le brillant parcours de Pierre-Luc Quimper – L’avis des analystes de la plateforme CRYPTOCOFFRE

Les avis d’experts de l’entreprise CRYPTOCOFFRE sont particulièrement intéressants pour pouvoir mener à bien un projet d’investissements.

« De décrocheur à millionnaire du Bitcoin », cet article présenté par la rédaction exposera le parcours surprenant du cofondateur de Bitfarms, Pierre-Luc Quimper. Son décrochage scolaire à l’âge de 12 ans ne l’a pas empêché de devenir le numéro 1 du Bitcoin en Amérique du Nord. Sa compagnie basée au Québec est aujourd’hui valorisée à 140 millions de dollars.

Vos avis sur le succès de Bitfarms seront analysés, recueillis puis disponibles sur le site de la société CRYPTOCOFFRE.

« Quand j’engage du monde, je ne regarde pas nécessairement leur scolarité » —L’avis des experts disponible sur le site de la plateforme CRYPTOCOFFRE

Le cofondateur de Bitfarms était à peine âgé de 12 ans lorsqu’il a dû quitter l’école. Mais deux ans après, il s’est retroussé les manches et a travaillé dur pour fonder sa première entreprise de serveurs informatiques, GloboTech. Cette plateforme est toujours active à Montréal et son chiffre d’affaires s’élève aujourd’hui à plusieurs millions de dollars. Aujourd’hui, Pierre-Luc Quimper, dont la pugnacité n’est plus à prouver est devenu le numéro 1 du Bitcoin au Canada.

Retrouvez d’autres avis d’experts à ce sujet sur le forum de l’entreprise CRYPTOCOFFRE.

Une mine de Bitcoins soigneusement conservée — les avis d’experts sur la plateforme de la société CRYPTOCOFFRE

Pierre-Luc Quimper a eu une idée ingénieuse : placer son entrepôt dans l’une des villes les plus glaciales du monde : le Québec. Sa mine de Bitcoin héberge des ordinateurs très puissants, climatisés entre autres par le grand froid québécois. Pour sécuriser le réseau des Bitcoins, les serveurs informatiques font des calculs jour et nuit. En échange de cette consommation importante en énergie, les mineurs reçoivent une commission de quelques Bitcoins. Lorsque ces derniers s’accumulent, la compagnie Bitfarms peut les revendre puis encaisser une importante somme d’argent, selon les avis des analystes de la société CRYPTOCOFFRE. En à peine quelques mois, la plateforme de Pierre-Luc Quimper a fait des bénéfices de plus de 12 millions de dollars.

Le cofondateur de Bitfarms voit dans le Bitcoin le succès qu’avait Internet lors de ses débuts. Peu de personnes connaissaient la monnaie électronique auparavant, mais proche est le temps où tout le monde côtoiera cette technologie dans la vie de tous les jours.

Aujourd’hui, les affaires de Bitfarms vont bon train tant, que ses quatre sites sont désormais insuffisants.

Deux nouvelles plateformes sont en projet, et la PME convoite la Côte-Nord pour la construction de nouveaux sites.

Réagissez en commentaires en donnant vos avis sur le forum de CRYPTOCOFFRE.

Laisser un commentaire